NETTALI.COM – Depuis quelques jours, Serigne Modou Kara Mbacké est au cœur de l’actualité. Ce, suite à l’arrestation de 43 personnes dont 37 encore sous les verrous, qui tenaient des centres de redressement. Le marabout est sorti de son silence pour présenter ses excuses à l’État et au peuple.

L’affaire des centres de redressement de Serigne Modou Kara fait grand bruit avec les révélations après  que l’enquête a révélé que les personnes détenues dans lesdits centres ont subi brimades et maltraitances. Tous seraient de jeunes talibés de Serigne Modou Kara Mbacké, fait-on savoir. Aphone jusque-là, le guide religieux a fait une sortie, jeudi, à travers un enregistrement audio d’une dizaine de minutes pour présenter ses excuses.
Je présente mes excuses à toutes les autorités religieuses du Sénégal et au président de la République“, l’entend-on dire d’emblée. “Je ne pouvais pas ne pas faire de communication, parce que j’ai vu comment ceux qui me soutiennent et me suivent vivent la situation actuelle. Je veux les rassurer. Je veux qu’ils sachent que je ne ferais jamais rien qui puisse déstabiliser un pays ou faire mal aux populations“, a-t-il ensuite précisé.

Le message est court, mais précis, même si son auteur n’affirme ou n’infirme toutes les accusations brandies à son encontre. Mais il a été concis sur un point : “A partir de maintenant, je dis à tous mes talibés d’aller au ministère de l’Intérieur pour avoir une autorisation, s’ils souhaitent mettre sur pied une cellule de sécurité. On a vu des sociétés privées avoir des services de sécurité, mais moi je ne suis pas dans tout cela.”  Le marabout soutient être fasciné par la culture militaire. Ce qui expliquerait cette “milice” qu’il avait mise en place. Mais aujourd’hui, il assure n’avoir point besoin d’éléments qui assurent sa sécurité. Ainsi, il leur a tous demandé de ne plus se mettre en tenue.

En attendant la déclaration publique et médiatique qu’il promet de faire d’ici la fin de l’année pour revenir largement sur cette affaire, il a tenu à repréciser une de ses pensées largement reprise dernièrement : “Quand je dis que je veux aller en prison, cela ne signifie pas que je ferais dans la provocation pour y arriver.”

Serigne Modou Kara a tenu particulièrement à remercier le porte-parole du khalife général des mourides, Cheikh Bass Abdou Khadre. Il a également assuré que le Président Sall lui a montré, à sa manière, son soutien.