NETTALI.COM – 17 morts répertoriés dans les centres de redressement de Serigne Modou Kara, selon le rapport de la gendarmerie y afférent, exploité par L’Observateur. Pour l’heure, le marabout est hors de cause.

La livraison de ce jour du quotidien L’Observateur a exploité les premiers éléments de l’enquête de la Section de Recherches de la gendarmerie de Colobane afférente aux centres de redressement de Serigne Modou Kara.

Selon des témoignages, recueillis d’un pensionnaire du centre, 17 morts d’hommes y ont été répertoriés.

“C’est ma mère qui amené là-bas parce que je fumais du yamba. Pourtant, durant les 23 mois que j’ai séjourné dans le centre, j’ai fumé du yamba et c’est le fils du colonel (responsable du centre) qui me vendait le chanvre indien en raison de 2000 F Cfa le joint. Il y a du tout dans le centre. J’ai dénombré 16 morts. J’ai tous les noms et j’ai porté les corps de 8 d’entre eux jusqu’à la porte avant qu’ils ne soient embarqués pour la morgue. La plupart étaient malades sans jamais recevoir de soins”, confie ce pensionnaire, qui s’appelle Amadou Touré.

L’Observateur nous informe toujours que Serigne Modou Kara, éclaboussé par l’affaire de ses centres de redressement démantelés par la gendarmerie, est mis hors de cause jusqu’ici. En d’autres termes, il est “extirpé” de la procédure d’enquête.