NETTALI.COM – Il était au-devant de la scène, après le rappel à Dieu d’Ousmane Tanor Dieng en juillet 2019, pour défendre la nomination d’Aminata Mbengue Ndiaye au poste de secrétaire général du Parti socialiste (PS). Un an après, Serigne Mbaye Thiam semble revoir sa position. Il défend aujourd’hui le renouvellement des instances du parti et affiche son ambition pour la direction.

Serigne Mbaye Thiam ne cache plus son ambition de briguer la direction du Parti socialiste. En effet, si le secrétaire général aux élections du PS a longtemps défendu la légitimité d’Aminata Mbengue Ndiaye, il semble prendre, de plus en plus, de distance quant à la gestion intérimaire du PS de l’ancien maire de Louga.

Il estime ainsi qu’il est temps de renouveler les instances du Parti socialiste pour le rajeunir et confier davantage de responsabilités aux jeunes. Serigne Mbaye Thiam fait également savoir qu’il est prêt à prendre la direction du PS, si les militants la lui confient. “La gestion provisoire du Secrétariat général doit avoir un délai bien limité. L’intérim ne doit pas être dans le long terme. Il faut maintenant aller au renouvèlement. Je partage le parti avec des camarades et des militants qui ont tout donné au PS et ce sont eux qui détiennent aujourd’hui la légitimité pour décider qui mettre à la tête du parti. S’ils portent leur choix sur moi pour diriger la destinée du PS, je ne vais pas le refuser. Beaucoup de responsables et militants me l’ont d’ailleurs proposé’’, a déclaré le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, dans les colonnes de Enquête ce lundi.

Il indique toutefois que, pour lui, l’essentiel, c’est l’unité du parti. L’ancien ministre de l’Education nationale a aussi insisté sur la nécessité de confier davantage de responsabilités aux jeunes, pour éviter les frustrations au sein du parti de l’ancien président Abdou Diouf.

“Je pense aux jeunes de 30 ans qui ont rejoint le PS après 2000 et qui ont donné toutes leur jeunesse au parti. Ils ont longtemps défendu le parti dans l’opposition et je comprends aujourd’hui leur état d’esprit. Ils voient leurs camarades qui sont dans d’autres partis occuper des postes de responsabilités, tandis qu’eux sont toujours sans poste. Cette nouvelle génération doit aujourd’hui être promise aux postes de décision. C’est pourquoi le renouvellement ne doit pas concerner uniquement le Secrétariat général du parti’’, a-t-il-ajouté.

Après avoir précisé ses ambitions pour le parti, le ministre Serigne Mbaye Thiam n’a pas hésité à décliner son projet pour le PS. Il veut, en plus de responsabiliser les jeunes, “chercher un leadership collectif et un nouveau visage au parti, pour donner de l’espoir aux gens’’. Ce qui passe, estime-t-il, par un renouvellement transparent qui prend en compte les aspirations des militants. “Il ne faut pas être dans une dynamique des jeunes contre les anciens. On doit projeter à l’opinion une image positive qui permet aux gens de continuer d’adhérer. L’essentiel est donc de mettre en place un leadership collectif pour le parti. Miser sur l’unité et le rassemblement’’, a-t-il insisté.