NETTALI.COM  – Ousmane Sonko n’a pas traîné. Quelques heures après la diffusion, par Yaxam Mbaye, d’un enregistré audio sur son différend avec MansourFaye, le leader de Pastef a tenu à rétablir “la vérité des faits“. Non sans faire quelques révélations. 

Quelques heures après la sortie de Yaxam Mbaye, Ousmane Sonko a choisi sa page Facebook pour s’adresser à ses militants et aux Sénégalais. “On m’a dit que je ne devais plus répondre parce que les Sénégalais savent différencier le vrai du faux“, a d’emblée indiqué le leader de Pastef. Qui ajoute : “Nous n’avons jamais raconté des contrevérités aux Sénégalais. Et c’est la dernière fois que nous allons parler de cette affaire.

Revenant sur les accusations de Yaxam Mbaye, l’ancien inspecteur des Impôts lance : “Celui qui devait sortir l’audio a fui parce qu’il manque de courage. Il a envoyé des gens dont je ne veux même pas citer les noms. Tout le monde croyait que c’était audio explosif. Mais les Sénégalais sont déçus.” Quid du contenu de l’audio en question ? “Il m’a confirmé“, répond Ousmane Sonko. Et révéler : “L’audio, je l’ai fait le 29 septembre dernier et je l’ai envoyé à Cheikh Issa Sall.  Nous l’avons fait exprès car nous savions qu’ils allaient sortir un témoin de leur propre parti. Mieux, je savais que Cheikh Issa Sall allait envoyer l’audio à Mansour Faye.”

Rétablissant la chronologie des faits, Ousmane Sonko rappelle que Pastef a été créé en 2014 alors que la rencontre dont il est question remonte à 2013. “J’ai au syndicat des Impôts, je n’étais pas encore entré en politique“, précise-t-il. Avant de révéler : “C’est Mansour Faye qui m’a demandé une audience. Cheikh IssaSall m’a appelé pendant deux jours pour me supplier. Et quand j’ai accepté la rencontre avec Mansour Faye, il m’a supplié d’arrêter les attaques contre Macky Sall. Ma réponse a été que cela ne m’intéressait pas. C’est cela la vérité des faits.”

Et à ceux qui lui reprochent d’avoir défendu la cause de Tahibou Ndiaye poursuivi dans le cadre de la traque des biens mal acquis, Ousmane Sonko réplique : “J’assume mes positions sur la Crei.