NETTALI.COM – Vainqueur de ses trois premiers matchs de Premier League, Liverpool, sans Sadio Mané, a été humilié par Aston Villa (7-2). La pire défaite des Reds en championnat depuis 57 ans.

Le duel d’invaincus entre Aston Villa et Liverpool pour le compte de la 4e journée de Premier League a tourné en faveur des visiteurs.

C’est un moment d’histoire, offert par Aston Villa. Il s’agit en effet de la première fois depuis 1963 que Liverpool encaisse sept buts, dans le championnat anglais.

Aligné avec ses deux recrues Barkley et Watkins, Aston Villa croque dans le ballon dès les premières minutes en mettant Liverpool sous une pression terrible. Sur la pelouse en l’absence d’Alisson, Adrián rate une relance et Ollie Watkins ouvre son compteur en Premier League, bien décalé par Grealish (1-0, 4e). L’ancien joueur de Brentford s’offrait même un doublé sur un nouveau bon ballon de Jack Grealish (2-0, 22e).
Cueilli à vif, Liverpool trouvait les ressources de réagir grâce à Mohamed Salah (2-1, 33e).

Mais au moment où on pensait Liverpool capable d’inverser la tendance, John McGinn douchait les espoirs des Reds grâce à une frappe contrée (3-1, 35e). Titulaire d’un soir dans les buts de Liverpool, Adrian buvait le calice jusqu’à la lie avec un troisième but d’Ollie Watkins (4-1, 39e) peu avant la pause. Au retour des vestiaires, Ross Barkley enfonçait un peu plus le coup sur un nouveau caviar de Jack Grealish (5-1, 55e).

En souffrance, Liverpool pensait sauver un peu les apparences avec le doublé de Mohamed Salah (5-2, 60e). Cependant Ollie Watkins rendait la pareille à Jack Grealish qui y allait aussi de son but (6-2, 66e). Le milieu de terrain a même vu double en fin de rencontre (7-2, 75e). Une humiliation sans précédent pour Liverpool qui perd 7-2 et se fait doubler par son adversaire du soir.

Une soirée cauchemardesque à vite oublier pour Liverpool sûrement orphelin de Sadio Mané testé positif au Coronavirus.