NETTALI.COM  – A moins de 48 heures du Magal, la ville de Touba fait face à véritable manque d’eau. Dans plusieurs quartiers de la cité religieuse, l’eau ne coule pas des robinets. La faute aux travaux de Touba ca kanam selon les autorités. Ce que rejette l’organisation.

A Touba, l’eau manque encore en cette période. Cette situation qui est vécue presque chaque année s’est encore aggravée pour cette édition 2020 du Magal. D’où la grande peur des populations surtout dans ce contexte de pandémie de Covid-19. Mais du côté des autorités, on se rejette la responsabilité de cette situation lourde de dangers.

Le ministère de l’Eau et de l’Assainissement rejette la responsabilité sur les travaux du dahira Touba ca kanam. Des travaux d’assainissement qui auraient endommagé des tuyaux situés à l’hôpital de Ndamatou, mais aussi deux grandes conduites d’eau notamment à Darou Marnane. Ce qui aurait conduit à l’arrêt des forages de Ndamatou, Keur Niangue, Gouy Mbinde et sur la route de Ndiouroul, le temps des réparations. Toutefois, ces accusations sont totalement rejetées par Touba ca kanam. L’organisation soutient avoir plutôt mis ses moyens à la disposition des autorités pour la réparation des tuyaux endommagés. “Touba ca kanam n’a rien à voir avec le manque d’eau à Touba“, insistent des membres de la structure.

Mais comme si cela ne suffisait, des sources révèlent que l’entreprise Ecotra a cassé une autre conduite lors de ses travaux de ramassage d’ordures. Résultat : des quartiers comme Gouy Mbinde, Ndamatou, Guédé, Keur Niangue, Soura, Lansar, une partie de Darou Marnane, Darou Miname… manquent d’eau.

Une réunion s’est ainsi tenue à la sous-préfecture de Ndam afin de voir comment arrêter ces travaux le temps du Magal s’ils ne peuvent pas respecter les normes et ainsi épargner les conduites d’eau.