NETTALI.COM – Confrontés à la précarité pour bon nombre d’entre eux, les professionnels des médias vont bénéficier d’une couverture du risque maladie grâce à une mutuelle de santé qui verra le jour dans deux mois au plus tard. L’annonce a été faite par le Directeur général de l’Agence de la couverture maladie universelle (ANCMU), Dr Bocar Mamadou Daff.

Offrir aux professionnels des médias ainsi qu’à leurs familles, une couverture du risque maladie. Tel est le pari de l’Association de la presse pour l’entraide et la solidarité (APRES) qui veut mettre sur pied une mutuelle de santé. Laquelle est dénommée Mutuelle nationale de Santé des professionnels de l’information et de la Communication (MPIC).

Et à en croire le Directeur général de l’ANCMU ( Agence nationale de la couverture maladie universelle), ce rêve des acteurs des médias va se réaliser sous peu. Il en a donné l’assurance ce vendredi, à Thiès, au terme de l’atelier de formation des membres du Comité d’initiative mutualiste (CIM) des membres de l’Apres.

Avec ce programme de couverture maladie universelle mis en place par le président de la République, Macky Sall, tout le monde peut en bénéficier. Très tôt, nous avons aperçu l’importance de la mise en place de cette CMU pour les acteurs des médias qui constituent une cible assez particulière. Lors de cet atelier de quatre jours, nous avons donné aux journalistes tous les fondamentaux et paramètres devant aboutir à la mise sur pied d’une mutuelle de santé. D’ailleurs, d’ici un ou deux mois, celle-ci verra normalement le jour“, a fait savoir Dr Bocar Mamadou Daff.

Dans cette perspective, il a exhorté les membres du Cim à engager le chantier dès à présent pour que la mutuelle puisse voir le jour. ” Cette mutuelle de santé va prendre en compte toutes les familles des journalistes. Donc, il faut d’ores et déjà que le travail commence, parce que, la prise en charge sanitaire est une question fondamentale“, dit-il.
Et d’ajouter: ” C’est pour cette raison que les services de l’agence de la couverture maladie universelle vont continuer à accompagner les acteurs des médias jusqu’à la mise en place totale de cette mutuelle. Car, nous sommes convaincus et savons que les prochaines étapes vont être décisives. Alors, que le travail commence.”

L’invite du DG de l’ANCMU semble ne pas tomber dans l’oreille d’un sourd. Car, à l’issue des travaux, un conseil d’administration provisoire a été mis en place. Aussi, le président de l’APRES, Sambou Biagui a-t-il appelé à la mobilisation pour la réussite totale du projet de la mutuelle de santé.

Il a également confié que ses camarades membres du Conseil d’administration et du bureau provisoires vont “se lancer tout de suite dans le travail de massification pour enrôler le maximum de confrères et consœurs“.