NETTALI.COM – Le président américain Donald Trump a annoncé sur Twitter, jeudi 1er octobre qu’il se plaçait en quarantaine après avoir été testé positif à la Covid 19. Sa femme, Melania Trump, a elle aussi été testée positive. Une situation qui tombe mal, dans un contexte de campagne électorale. 

Ce soir, la première dame et moi-même avons été testé positifs au Covid-19. Nous allons entamer notre quarantaine et le processus de rétablissement immédiatement. Nous nous en sortirons ENSEMBLE !“, a-t-il écrit sur Twitter.

Une annonce qui a été faite quelques heures après que Hope Hicks, une proche conseillère, ait été déclarée positive à la COVID-19. Celle-ci était à bord d’Air “Force One” avec le président américain lorsqu’il s’est rendu mardi à Cleveland, dans l’Ohio, pour participer au débat face à Joe Biden. Elle a également voyagé avec lui mercredi lorsqu’il a effectué un déplacement dans le Minnesota pour un rassemblement de campagne.

Un test positif qui tombe en tout cas mal, au moment où Joe Biden est en tête des sondages au niveau national. Le Président sortant qui devait aussi quitter Washington vendredi en milieu d’après-midi pour participer dans la soirée à un meeting de campagne en Floride, a été obligé de l’annuler. Une situation qui ne manquera toutefois pas d’avoir des répercussions sur sa campagne électorale, la Floride étant considérée comme un état important dans cette élection. Une maladie que Biden pourrait d’ailleurs exploiter surtout que Trump a été jugé laxiste dans la gestion de l’épidémie, ne portant pas de masques en certaines occasions.

A noter que la pandémie a fait à ce jour plus de 207 000 morts aux États-Unis, de loin le pays le plus endeuillé au monde. Sa gestion vaut à Donald Trump de très vives critiques, de la part de ses adversaires mais aussi de scientifiques et de certains élus de son propre camp.

Il est accusé d’avoir envoyé des signaux contradictoires et confus, mais aussi d’avoir manqué de compassion face aux ravages provoqués par ce virus. Sondage après sondage, une très large majorité d’Américains jugent sévèrement son action sur ce front.