NETTALI.COM – Ce mardi, le parquet suisse a requis 28 mois de prison contre Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain et patron de BeIN SPORTS.

Le président du PSG est poursuivi en tant que patron du groupe télévisuel qatari pour instigation de gestion déloyale aggravée. Nasser Al-Khelaïfi est notamment soupçonné d’avoir acquis par le biais d’une société à son nom une luxueuse villa en Sardaigne et de l’avoir mise à disposition exclusive de Jérôme Valcke, ancien n°2 de la FIFA, contre qui trois ans de prison ont été requis pour gestion déloyale aggravée.

Les avocats d’Al-Khelaïfi contestent les charges

” Dans ce dossier, NAK n’est plus poursuivi pour corruption, depuis l’abandon des poursuites en février dernier, à la suite d’un accord dont les termes sont tenus secret entre lui et la FIFA“, explique Le Parisien avant de conclure : ” Les avocats de Nasser Al-Khelaïfi, présent à l’audience, doivent plaider mercredi ou jeudi. Ils ont toujours contesté les charges sur le fond comme sur la forme des poursuites. Ils devraient une nouvelle fois réclamer l’acquittement de leur client “.

L’évolution de ce dossier juridique est évidemment à suivre de près, car il pourrait avoir un impact direct sur l’organigramme du Paris Saint-Germain dans les mois à venir…