NETTALI. COM- Se disant agent à l’Inspection générale d’État (IGE), Mouhamed Ndiaye a été condamné à 2 ans dont 1 mois pour détournement de mineure et charlatanisme.

Mouhamed Ndiaye a été attrait par la maman d’A. Daff.  Se disant chargé des ressources humaines à l’Inspection générale d’Etat (IGE), il  est accusé d’avoir envoûté la jeune fille de 17 ans pour entretenir des rapports sexuels avec elle depuis novembre.  C’est pourquoi, outre le délit d’usurpation de fonction, il est poursuivi pour détournement de mineure et charlatanisme.

A la barre du tribunal des flagrants délits, il a clamé son innocence arguant  que la victime lui avait fait croire qu’elle a 18 ans. Il a ajouté qu’il a commencé à sortir avec A. Daff, lorsque son mariage a commencé à battre de l’aile. Le prévenu, domicilié à Ouest Foire, a souligné que c’était la fille qui venait délibérément lui rendre visite et n’a pas nié les rapports sexuels.

En revanche, il a contesté l’usurpation de fonction, car il travaillait à l’IGE comme contractuel. Concernant le charlatanisme, il s’est dit sérère et doté de connaissances mystiques léguées par ses grands parents. C’est à ce titre que sa “copine’’ lui avait fait part des infidélités de sa maman avec un de leurs locataires et lui avait demandé de l’aider à ce propos. A cet effet, il a acheté un poulet qu’il a égorgé et consommé, avec une bouteille de vin. Concernant le rituel, il a confessé avoir donné à boire à A. Daff, sans préciser que c’était le sang du poulet et non du vin.

Me Ousmane Sèye, conseil de la partie civile, a qualifié le prévenu d’ “obsédé sexuel qu’il faut mettre hors d’état de nuire’’. Il a demandé au tribunal de  réserver les intérêts de la partie civile, absente.

Le représentant du parquet a requis une peine de 2 ans dont 6 mois ferme. Alors que Me Mamadou Seck de la défense a sollicité la relaxe pure et simple.

Après délibéré, Mouhamed Ndiaye a été relaxé de l’usurpation de fonction et a été reconnu coupable des chefs de détournement de mineure et de charlatanisme.