NETTALI.COM – La vidéo a fait le tour de la toile. Ce dimanche 12 juillet, un vigile a braqué son pistolet sur des députés qui étaient à Ndingler. Un incident qui a soulevé une vive polémique. Cependant, la direction du groupe Sédima soutient ne pas “être avisée de cette visite”.

” Un groupe de parlementaires s’est rendu à la ferme SEDIMA de DJILAKH dans l’après-midi du dimanche 12 juillet 2020. L’agent de sécurité, qui n’était pas avisé de leur arrivée, s’est opposé à leur présence à l’intérieur du périmètre dont il est le gardien. En effet, le Groupe SEDIMA n’a jamais été informé de cette visite “, peut-on lire dans un communiqué publié par l’entreprise de Babacar Ngom.

Si elle était informée de la démarche des parlementaires, elle aurait donné toutes les instructions utiles. Le Groupe SEDIMA condamne tout acte de violence, de quelque nature qu’il soit, d’où qu’il vienne “, ajoute le document.

Rappelons que les députés, Mame Diarra Fam et Mamadou Diop Decroix étaient partis sur le terrain constater de visu la situation afin de tenter une médiation entre les deux parties.