NETTALI.COM – En s’attaquant à Barthélemy Dias, le sous-préfet de Dakar Plateau savait sans doute que la réplique n’allait pas tarder. Le maire de Mermoz-Sacré-coeur a répondu en fouillant dans le passé de Djiby Diallo. Nons sans annoncer son intention de saisir le juge pour que cesse le bradage du Littoral.

L’affaire de la construction d’une résidence de 4000 mètres carrés sur le Littoral ouest de Dakar est au centre d’une grosse polémique. Après l’arrêt des travaux par Barthélemy Dias, le sous-préfet de Dakar Plateau s’est mêlé au dossier. Djiby Diallo reproche au maire de Mermoz-Sacré-coeur de ne rien connaître dans cette affaire ou alors de chercher à faire le buzz. Selon lui, le terrain, objet du litige, se trouve dans la commune du Point E. Mais la réponse de Barthélemy Dias ne s’est pas fait attendre.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Dias-fils commence par remercier le préfet de Dakar et le sous-préfet des Almadies d’avoir convoqué une réunion mardi pour tenter de trouver une solution. Pas d’accord avec le préfet de Dakar qui a brandi un décret de 1996 fixant les limites des deux communes, Barthélemy Dias sort, à son tour, un décret de 2008. Mais il dit avoir aussi demandé à ses avocats de saisir le juge compétent pour obtenir un surseoir à exécution afin d’arrêter toutes les constructions en attendant que la Justice tranche.

S’adressant au sous-préfet de Dakar Plateau, l’édile de Mermoz-Sacré-coeur tonne : “Je souhaite que M. Djiby Diallo sache que je ne l’ai pas sonné. Avant son arrivée à la sous-préfecture de Dakar Plateau, qu’il dise aux Dakarois ce qu’il a fait à Sangalkam, qu’il dise ce qu’il a fait à Gossas.” Se voulant plus précis, il révèle : “Un vieil homme du nom d’Abdou Diongue, alors représentant du khalife général des mourides, a eu un contentieux avec lui. Que M. Le sous-préfet nous dise ce qui s’est passé.” “Je n’ai jamais cité le sous-préfet Djiby Diallo, il ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse, c’est le combat contre le pillage du Littoral, contre cette association de malfaiteurs, cette bande de véreux. Je vous dis que ça ne passera pas“, dit-il. Avant de promettre de “revenir sur le site avec la jeunesse de Dakar“. “Il n’est pas question de vous laisser piller le Littoral sénégalais, il n’est pas question de vous laisser privatiser les places publiques. Vous n’impressionner personne. Je suis au regret de vous dire que vous êtes une bande de vermines, des moins que rien. Vous n’avez même pas honte de sucer le sang des Sénégalais pour de petites enveloppes. Honte à vous“, martèle Barthélemy Dias. Qui insiste pour contester le décret brandi par le préfet de Dakar. Non sans appeler les jeunes de Dakar à se mobiliser pour préserver leur bien.