NETTALI.COM – Le projet de loi habilitant le président de la République à “prendre, par ordonnances, des mesures relevant du domaine de la loi” vient d’être voté.

C’est  le ministre de la Justice, Malick Sall qui a défendu le texte. Pour rappel, le nombre de députés devant prendre part à la plénière a été réduit, en raison de la consigne de la distanciation sociale préconisée par les autorités sanitaires.

Outre le député Ousmane Sonko qui, dans une tribune diffusée hier, a expliqué les raisons pour lesquelles il s’abstient de voter ce projet de loi, le Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) a aussi affiché ses réserves. Estimant que la loi sur l’habilitation, au-delà de son “caractère anticonstitutionnel” pourrait “plonger le pays dans des lendemains incertains “, en conférant au Chef de l’Etat Macky Sall, de “pleines compétences du législateur principal à savoir l’Assemblée nationale”. Le député Mamadou Lamine Diallo de Tekki a adopté la même posture.

Cependant, Cheikh Mbacké Bara Dolly du Parti démocratique sénégalais (Pds) a souscrit à ce projet de loi, non sans inviter ses collègues à le voter. Il dit privilégier “l’intérêt général”.