NETTALI. COM- Le Collectif « Noo Lank » a mis en stand-by ses manifestations organisées, souvent les vendredis, pour exiger la baisse du coût de l’électricité. Aussi demande-t-il à l’État d’exiger la mise en place d’un dispositif anti coronavirus au niveau des entreprises et structures de l’administration.
« Noo Lank » est en croisade contre la propagation du Coronavirus. Le collectif a ainsi pris l’engagement de contribuer à la sensibilisation et la mobilisation des patriotes pour vaincre la pandémie du coronavirus. « Le collectif propose à l’État de prendre un décret exigeant de chaque direction de l’Etat, entreprise du privé, centre de santé, centre social ou établissement recevant du public la mise en place obligatoire d’un dispositif anti coronavirus. Il attire l’attention sur les marchés que les mairies doivent encadrer avec un plan de sensibilisation et d’hygiène à appliquer sans faille », lit-on dans le communiqué de presse.
 En effet, selon le collectif, c’est en prenant de telles décisions que le gouvernement du Sénégal et les autres gouvernements africains seront en mesure d’apprécier la nature des actions défensives à prendre.
Mieux, le collectif estime que toutes les forces vives doivent se mobiliser comme une armée pour limiter la propagation du virus. Par ailleurs, il demande à l’Etat de faire preuve d’anticipation pour prévenir la dégradation de la situation et de subventionner les unités nationales de production sanitaires nécessaires pour un accès plus facile à toutes les familles.