NETTALI.COM – La réclusion à perpétuité, c’est la décision rendue, hier mardi 4 février par la chambre criminelle contre les accusés Abdou Aziz Diakhaté et son acolyte Guélaye Cissé. Ils avaient comparu devant cette juridiction pour répondre des faits d’association de malfaiteurs, vol aggravé et viol.

La chambre criminelle de Dakar a rendu son délibéré dans l’affaire du chauffeur de clando Abdou Aziz Diakhaté et son ami Galaye Cissé. La réclusion à perpétuité, c’est la sentence qui a été prononcée contre ces derniers, déclarés coupables d’association de malfaiteurs, vol aggravé et viol.

Les condamnés doivent allouer la somme globale de 400, 500 millions F CFA aux trois victimes qui ont comparu. Quant au commerçant Saliou Diop, accusé de recel criminel dans cette affaire, il a été finalement acquitté.

S’agissant des faits, ils remontent en 2015. La lecture de l’ordonnance renseigne que le chauffeur de clando Abdoul Aziz Diakhaté et son acolyte Guélaye Cissé conduisaient une voiture clando de marque 205. Au lieu d’assurer correctement le transport des passagers, ils les déviaient de leur destination pour les conduire au Technopole avant de les agresser et prendre leurs téléphones portables, leur argent et parfois les violaient. Les accusés ciblaient en effet les femmes.

Mais un jour, à bord de son véhicule, le sieur Bathie Lèye qui a dépassé le “clando”, entend à sa grande surprise, une personne crier. Un fait qui lui sembla suspect. Il poursuivra ainsi la voiture jusqu’à ce qu’une personne à bord, en soit éjectée. Une chute qui entraînera de graves blessures. Le chauffeur du clando, Abdou Aziz Diakhaté est alors conduit à la police par le conducteur Bathie Lèye, lancé à sa poursuite.

Mais à la barre, les accusés nieront les faits bien qu’ils aient été formellement identifiés par leurs neuf victimes, toutes des femmes. Lors de l’audience, le maître des poursuites avait requis 10 ans de travaux forcés. Là où la défense a plaidé pour une application bienveillante de la loi pénale. En rendant sa décision, le tribunal a tapé fort en condamnant les accusés à la perpétuité.