NETTALI.COM – Dans un communiqué signé par son secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade, le Parti démocratique sénégalais a accusé des membres du Front de résistance nationale, qu’il ne nomme pas, d’entretenir des connivences suspectes avec le pouvoir. Le coordonnateur dudit front dément et affirme que ce cadre unitaire ne souffre d’aucun dysfonctionnement.

Réagissant au communiqué de Me Abdoulaye Wade, le coordonnateur du Front de résistance nationale (FRN) déclare dans les colonnes du quotidien Les Echos: « Il n’y a aucun problème de dysfonctionnement ».

Moctar Sourang de préciser : « Au Front, le mode de prise de décision est consensuel. (…) Il n’y a pas un bureau au FRN, ni un leader qui dirige et impose quoi que ce soit. Tous les partis sont d’égale dignité. Les décisions se prennent par consensus et s’il n’y a pas de consensus, chaque parti est libre d’adopter la position qu’il veut. »

Selon le coordonnateur du Frn, on ne peut pas parler de connivences de certains membres avec le régime en place, arguant que personne ne s’était plaint au sein du front quand lui-même, Wade, a rencontré Macky Sall. Au contraire, souligne Sourang, ils s’en sont félicités même si le Pds et son leader sont libres en dehors des questions au sein du Front.

Cependant, Sourang prévoit de rencontrer Wade. « Nous pensons que (lui) comme certains leaders, est mal informé », justifie-t-il, ainsi que le relève le site emedia.sn.