NETTALI.COM – Lundi 9 décembre, le groupe britannique Tullow Oil a chuté à la Bourse de Londres, avec un titre perdant près de 70 % de sa valeur, soit 1,8 milliard d’euros de capitalisation boursière. Une bonne opportunité pour l’homme d’affaires béninois Samuel Dossou-Aworet qui  a profité de cet effondrement pour prendre 7 % dans le capital de la société qui détient plusieurs actifs phares sur le continent et dans le monde.

Le lundi 9 décembre 2019 aura été un jour mémorable pour le groupe britannique Tullow Oil mais aussi pour l’homme d’affaires béninois Samuel Dossou-Aworet. Le premier pétrolier indépendant en Afrique, spécialisé dans l’exploration, la production et la commercialisation de pétrole et de gaz a vu dégringoler de près de 75% ses actions à la bourse.

Un coup dur, pour la compagnie, qui a été provoquée par la révision à la baisse de ses prévisions de production, réduites de près d’un tiers et les démissions du DG Paul McDade et de son directeur de l’exploration, Angus McCoss, exigées par le conseil d’administration de Tullow Oil. Mais une opportunité d’affaires pour le chef d’entreprise Samuel Dossou-Aworet qui a réalisé une bonne performance par l’intermédiaire de cinq sociétés, dont Petrolin Trading, son entreprise de négoce et de commercialisation de produits pétroliers.

Le béninois a pris une participation d’un peu plus de 7 % dans Tullow Oil, profitant de l’effondrement du titre du groupe d’exploration pétrolière au cours des cinq dernières semaines. L’homme d’affaires détenait une participation de 2,27% par sa société Petrolin Trading. Le nouvel actionnaire de Tullow Oil a déclaré au magazine Financial Times qu’il voulait que son groupe devienne un champion panafricain et qu’il croyait qu’il pourrait se remettre de l’effondrement  des actions du groupe. “C’est mon bébé”, a déclaré M. Dossou-Aworet depuis son bureau à Genève mardi et rapporté par Financial Times. “Même si ce n’est pas une entreprise de première classe aujourd’hui, je crois qu’elle peut l’être. Il s’agit de personnes. Une entreprise, c’est une question de personnes et d’actifs. Et j’ai confiance dans les actifs.” “Cette entreprise est pour moi un grand symbole. Nous devrions faire ce qu’il faut pour que les choses fonctionnent bien “, a déclaré l’investisseur béninois âgé de 75 ans.

Dossou-Aworet a, en effet, co-fondé une société d’exploration panafricaine appelée Energy Africa en 1994, qui a été acquise par Tullow Oil il y a 15 ans pour 500 millions de dollars (448 millions d’euros). L’accord a doublé la taille de Tullow à l’époque, lui donnant des actifs du Ghana à la Namibie le long de la côte ouest de l’Afrique. L’homme d’affaires a également cofondé et préside actuellement Petrolin Group, une société pétrolière internationale active dans les hydrocarbures, les mines et les infrastructures.

Selon Zonebourse, 97,5% des activités de Tullow Oil sont assurées en Afrique, à savoir au Cameroun, au Congo, en Côte d’Ivoire, en Egypte, en Guinée, au Gabon, en Mauritanie, au Maroc, en Namibie, au Kenya, en Ethiopie, au Sénégal et en Ouganda. En 2018, la production quotidienne était de 88 200 barils de pétrole. 2,5% des activités du groupe sont réalisées en Europe-Asie-Amérique latine. Il s’agit du Royaume Uni (exploitation de gisements onshore et offshore, stockage de gaz, forage de puits de pétrole), au Pays Bas, en Guyane, au Pakistan et au Bangladesh. En 2018, la production quotidienne était de 1 800 barils de pétrole. Cotée à Londres et Dublin, elle fait partie des cent entreprises de l’indice FTSE 250.

beninwebtv