NETTALI. COM – Me Assane Dioma Ndiaye, avocat de la famille de feu Cheikh Tidiane Diop, du nom de cet homme qui s’était immolé par le feu devant le palais, réclame 500 millions à l’Etat du Sénégal.

Au mois de novembre 2018, le sieur Cheikh Tidiane Diop s’était immolé par le feu devant le palais de la République du Sénégal. En effet, sa famille (ses parents, sa veuve et ses trois enfants) avait déposé une plainte contre l’Etat du Sénégal devant la Cour de justice de la CEDEAO.

Selon Libération dans la requête pour violation des droits de l’homme, l’avocat des plaignants, Me Assane Dioma Ndiaye a accablé l’Etat du Sénégal et particulièrement l’infirmerie de la prison de Rebeuss. La robe noire a ainsi rappelé que Cheikh Tidiane Diop était dans les liens de la détention à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss. Il lui avait été administré une injection au pli du coude droit d’un produit de nature non précisée au niveau de l’infirmerie. Et, depuis lors, il avait traîné une gangrène mixte de l’avant-bras qu’une prise en charge successive n’avait pas empêché d’empirer.

Cette injection, poursuit toujours Me Assane Dioma Ndiaye, ayant causé le développement d’une gangrène mixte dans l’avant-bras droit de la victime, avait nécessité son amputation. Un préjudice d’autant plus grand que M. Diop était droitier.

Pour l’avocat, l’Etat du Sénégal était débiteur du droit à la santé du prisonnier . Aussi, a t-il réclamé 500 millions de francs CFA en guise de réparation du préjudice subi par le défunt et sa famille.