NETTALI.COM – L’épidémie de la dengue continue de sévir à Kaffrine. De cinq (05) cas détectés au poste de santé de Diameguene-centre, dans la commune de Kaffrine, la maladie est passée aujourd’hui à huit (08) cas.

Selon les explications de Ndèye Mbacké Kane, médecin-chef du district sanitaire de Kaffrine, lors d’un atelier de partage et de restitution sur certaines pathologies comme la dengue et l’hépatite, 75% de ces cas de dengue enregistrés dans la commune de Kaffrine, sont de sexe féminin avec une moyenne d’âge de 27 ans.

Dr Ndèye Mbacké Kane d’indiquer aussi que la moitié de ces cas positifs de dengue, dont le plus petit est âgé de 11 ans, réside au quartier Diameguene TP. Avec 38% des malades provenant du quartier Diameguene Centre, la patronne du district sanitaire de Kaffrine déclare que seuls 12% des malades de la dengue viennent du populeux quartier de Kaffrine 2.

Elle révèle également que dans (son) district, c’est le stéréotype 3 qui est la forme la plus grave, entrainant de l’hémorragie. Pour sa part, la coordinatrice du Forum national de lutte contre les hépatites annonce que la prévalence de cette pathologie est beaucoup plus élevée à Kaffrine que dans les autres régions. Et dépasse également de loin la moyenne nationale. A en croire le Pr Aminata Sall Diallo, sur les quatre (04) départements de la région, l’hépatite sévit le plus à Kaffrine et Malém Hodar, avec respectivement des taux de prévalence de 15 et 14%.