NETTALI.COM – Grâce à un énorme Pape Matar Sarr, auteur d’un doublé et d’une passe décisive, le Sénégal a surclassé les Pays-Bas par 3-1. Un deuxième succès en autant de sorties qui envoie directement les “Lionceaux” en huitièmes de finale.

Renversants et héroïques, les “Lionceaux” l’ont été ce mercredi face au Pays-Bas. Menés dès la 10e minute de jeu, les protégés de Malick Daf n’ont pas été ébranlés par ce but matinal. Bien au contraire.
Comme face aux  Etats-Unis lors de la première journée, Souleymane Faye et sa bande se sont retroussés les manches pour renverser les jeunes hollandais.
Menés par 1-0 à la pause, les cadets sénégalais ont démarré la seconde période pied au plancher.

Pape Matar Sarr, dès le coup d’envoi des 45 dernières minutes, remet les pendules à l’heure suite à une frappe chirurgicale légèrement détournée par un défenseur adverse.

Maîtrisant totalement leur sujet, les coéquipiers de Samba Diallo déroulent et asphyxient les Oranges qui multiplient les fautes. A la 86e, Moustapha Diaw provoque un pénalty. Buteur sur coup franc face aux États-Unis et auteur de l’égalisation, Pape Matar Sarr transforme le pénalty et signe son doublé, sa troisième réalisation du tournoi.

Entré en jeu, Aliou Baldé assome les Néerlandais dans le temps additionnel. Lancé en profondeur par Pape Matar Sarr, le virevoltant excentré des “Lionceaux” dribble le gardien et inscrit, dans les cages vides, le troisième but qui enterre définitivement les espoirs hollandais.

Remonda assurée, les U17 sénégalais décrochent leur deuxième victoire en autant de sorties dans ce mondial Brésil 2019. Ils valident ainsi leur sésame pour le second tour. Un exploit historique pour des novices.

Rappelons que le Sénégal est la troisième nation africaine à se qualifier en 8ème de finale après le Nigéria et l’Angola.