NETTALI.COM – Le vent de décrispation qui souffle sur le Landerneau politique sénégalais a-t-il fini de produire ses premiers effets? Nous sommes tentés dé répondre par l’affirmative, et pour cause.

La publication du jour du quotidien L’Observateur rapporte que l’État du Sénégal s’est engagé, à Genève, devant le Comité des Nations-Unies pour les Droits de l’Homme, à “réhabiliter” Wade-fils.

Dans le même créneau de révélations, le journal informe que le Sénégal a décidé de réparer les préjudices subis par Karim Wade lors de son procès à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). L’annonce a été faite par Fatou Gaye, ministre-conseillère à la Mission permanente auprès des Nations-Unies, à l’occasion de l’examen du rapport soumis par le Sénégal au titre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Cette dernière conduisait une délégation sénégalaise à Genève, hier mardi, au Comité des Droits de l’Homme.