NETTALI.COM  – Le prix “Nobel” d’économie 2019 a été attribué à la Français Esther Duflo et les Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer. Ils ont été récompensés pour leurs travaux sur “l’allègement de la pauvreté globale”, a annoncé le comité Nobel ce lundi 14 octobre.

Les recherches des trois lauréats ont “considérablement amélioré notre capacité à lutter contre la pauvreté globale. En deux décennies, leur approche basée sur les expérimentations ont transformé l’économie du développement, qui est maintenant un champs de recherche florissant”, a précisé l’académie royale des sciences suédoise.

Comment? Par exemple en divisant la question gigantesque de la pauvreté en sujets plus restreints, mais plus facilement adressables, comme la santé des enfants ou l’amélioration des systèmes éducatifs.

Des expériences sur le terrain

Michael Kremer a réalisé ces premières expérimentations au Kenya, pour chercher à améliorer les résultats scolaires. Il a vite été suivi par Abhijit Banerjee et Esther Duflo, qui ont réalisé des études similaires dans d’autres pays.

Ces travaux ont eu un impact clair et notable. Par exemple, précise le comité Nobel, 5 millions d’enfants indiens ont bénéficié de programmes efficaces de soutien scolaire.

Officiellement “Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel”, il a été créé en 1968, suite à une donation de la banque centrale suédoise. Si le testament d’Alfred Nobel ne mentionne pas l’économie, ce prix est pour autant décerné selon les mêmes règles que les autres.

Esther Duflo, Abhijit Banerjee et Michael Kremer succèdent à William Nordhaus et Paul Romer, récompensés pour l’intégration du changement climatique et des innovations technologiques dans l’analyse macroéconomique.

Ce prix d’économie clôt la saison des prix Nobel. La semaine passée ont été décernés les prix de médecinephysiquechimielittérature et paix. Ces prix sont traditionnellement remis aux lauréats le 10 décembre, jour du décès d’Alfred Nobel.

 

Avec huffigtonpost.fr