NETTALI.COM – L’ordre des avocats n’en peut plus des sorties intempestives de Me El hadji Diouf et compagnie dans la presse, surtout dans l’affaire dite des 94 milliards. Dans un communiqué, le bâtonnier a rappelé les principes à respecter. Même s’il se garde de citer nommément l’avocat de Mamadou Mamour Diallo.

Dans son communiqué, l’Ordre des avocats dit avoir constaté, “ces derniers temps”, “avec regrets des interventions désordonnées et peu reluisantes de quelques-uns de ses membres dans les médias généralement sur des affaires pendantes ou en voie de l’être devant les cours et tribunaux”. Me Pape Leyti Ndiaye poursuit : “Ces interventions médiatiques constituent souvent, voire toujours, des infractions aux dispositions de notre règlement intérieur”. Il cite notamment l’article 26 de ce règlement intérieur.

Pourtant, rappelle le bâtonnier, “les avocats doivent être les premiers sentinelles du respect scrupuleux de leurs règles professionnelles”. Et de mettre en garde: “Ces textes s’appliquent à toutes et à tous, en particulier à celles et à ceux qui sont tentés de se prononcer dans le cadre d’affaires en cours, sans être indûment constitués.” Il avertit, d’ailleurs, que “l’inobservation du règlement intérieur pourrait  conduire à l’ouverture d’une procédure disciplinaire contre son auteur”.

Il faut signaler que depuis quelque temps, des avocats ont tendance à occuper les médias souvent pour parler d’affaires pendantes devant la justice. Dans cet exercice, c’est Me El hadji Diouf qui s’est le plus illustré. Il a plusieurs fois convoqué la presse pour parler du dossier des 94 milliards qui oppose Ousmane Sonko à Mamadou Mamour Diallo. Et très souvent, il n’hésite pas à insulter le leader de Pastef-Les patriotes.