NETTALI.COM – Si plusieurs personnes ont applaudi la décision de la Cour d’appel de Thiès qui a lancé un mandat d’arrêt contre Mamadou Woury Diallo, gracié “par erreur?” par le président Macky Sall, Moustapha Diakhaté, lui, s’en prend au juge.  Selon lui “le tribunal de Grande Instance de Thiès (sic : c’est plutôt la Cour d’appel) outrepasse ses prérogatives”

“En demandant l’arrestation de Mamadou Woury Diallo gracié par le Président Macky Sall avant l’épuisement de son procès et en lui infligeant une peine de prison ferme, le TGI de Thiès (sic) a dangereusement outrepassé les prérogatives d’une juridiction de jugement. Seule la chambre administrative de la Cour suprême est compétente pour annuler le décret de grâce présidentielle dont a bénéficié le délinquant Oury Diallo. La décision du TGI est un précédent dangereux. On ne combat pas une illégalité par de l’illégalité. Dans un État de droit, les voies de recours doivent être respectées par tout le monde, y compris, le TGI de Thiès et son Président. La soumission à la seule autorité de la Loi est la première règle que doit respecter la Justice”, écrit Moustapha Diakhaté dans un post sur facebook.

Dans une décision rendue ce lundi, la Cour d’appel de Dakar a, en effet, confirmé la décision prise par le tribunal de grande instance de Diourbel qui avait condamné Bara Sylla, le cerveau de l’affaire, à 7 ans de prison et Mamadou Woury Diallo (le Guinéen gracié par le président Macky Sall), à cinq (5) ans. Un mandat d’arrêt a ensuite été lancé contre ce dernier.