NETTALI.COM – Le quotidien Le Témoin, dans sa parution du jour avait titré « CAN 2019 Bamboula financière sur les Bords du Nil » pour révéler une supposée « Pagaille familiale » et une « Bamboula financière » au sein de la Tanière. Le ministre des Sports n’a perdu de temps pour briser le silence. Via un communiqué, il a balayé d’un revers de la main les écrits de nos confrères.

Ce vendredi 28 juin, le journal Le Témoin a fait état d’une bamboula financière, d’une crise morale et d’une pagaille familiale qui s’installent dans la Tanière depuis l’arrivée des Lions en Egypte.

 « Outre les 80 invités (amis, parents de Diakhao, artistes en perte de vitesse, militants de l’Apr à Fatick et éléments du mouvement Navétane) du ministre Matar Bâ, le président Augustin Senghor a convoyé plus de 30 personnes logées et nourries aux frais de l’État. Curieusement, pendant ce temps, s’étrangle de rage un commis de l’État, des directeurs et chefs de service de son ministère sont laissés en rade à Dakar… Certains joueurs sont frustrés de voir deux oncles de Sadio Mané invités par la Fédération sénégalaise de football. Ce alors qu’aucun parent à eux n’a eu droit à un tel privilège. Mieux, la star de Liverpool bénéficie de tous les privilèges, jusqu’à être seul dans sa chambre d’hôtel. Au même moment, les autres joueurs logent à deux par chambre… » a écrit le journal dans sa parution du jour.

Indexé, le ministre des Sports n’a pas mis de temps pour réagir. Dans un communiqué rendu public, la Direction de Matar Ba a dégagé en touche toutes ces suppositions.

« Le quotidien Le Témoin, dans sa livraison du vendredi 28 juin 2019 à barré à la UNE de son journal : « CAN 2019 Bamboula financière sur les Bords du Nil », je voudrais apporter quelques précisions sans verser dans une quelconque polémique encore moins dans la grandiloquence.

D’abord, le Ministre des Sports Monsieur Matar BA n’a jamais invité plus de 80 personnes, comme mentionné par le journaliste. Cette délégation de 2019 est la plus petite depuis la participation du Sénégal à une phase finale de coupe d’Afrique des Nations de football”, dément le communiqué.

Notre source de poursuivre : “Concernant le sélectionneur qui est aux petits soins de l’international Sadio Mané, il n’en est rien. Au sein de la tanière les joueurs jouissent du même traitement contrairement à ce qui été écrit dans l’article. Lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon, plus précisément à Franceville, c’est Kara MBODJI qui vivait seul dans sa chambre car la sélection étant impaire avec 23 joueurs. Et Sadio MANE partageait la chambre avec Moussa KONATE. Et pour cette édition 2019 Sadio a MANE été le dernier à rejoindre la sélection après sa finale de League des Champions, donc il était tout à fait normal qu’il soit seul dans une chambre car les joueurs avaient déjà formé leur binôme”.

“En outre, pour ce qui est du gaspillage dont fait allusion le journal, c’est presque méconnaître les règles de la comptabilité publique.  Le Dage ne peut nullement dépenser sans compter, car le budget de cette Coupe d’Afrique des Nations est géré à partir du Ministère des Finances et du Budget avec des rubriques bien définies”, peut-on encore lire dans Le document.