NETTALI.COM-Aphone depuis quelque temps, le leader de Pastef rompt le silence dans les colonnes de Jeune Afrique.
Dans l’entretien qu’il a accordé à l’hebdomadaire parisien et qui paraitra ce lundi, Ousmane Sonko explique par quels moyens il a pu se classer troisième à la dernière présidentielle, en déjouant les pronostics de ses détracteurs qui le prenaient pour le “candidat Facebook”. “Je suis l’un de ceux qui ont été les plus présents sur le terrain pendant la campagne”, a-t-il dit, en substance.
Il prend date pour les élections à venir et déclare ceci au sujet de la volonté du chef de l’Etat réélu de réchauffer ses relations avec l’opposition : “Il n’y a ni pertinence ni urgence à dialoguer avec Macky Sall”.