NETTALI.COM – Remous dans la police. 150 agents de la police en service à Ziguinchor se plaignent du non-paiement de leurs indemnités. Ces policiers réclament 9 mois d’arriérés d’indemnités journalières en théâtre d’opération, soit 75.000 francs mensuels pour chaque agent. Ils dénoncent cette situation et interpellent la hiérarchie.

«Nous travaillons jour et nuit pour les populations au risque de nos vies. Nous sommes dans une zone d’opération  et nous sommes restés neuf mois sans percevoir notre indemnité d’opération. Nos familles nous attendent, elles ont besoin de nous. La police est toujours au service de la nation. Donc, cette situation n’est pas normale. Les policiers ne méritent pas ça», réclament, à haute voix, ces agents de la police.

Les spécialistes du maintien de l’ordre n’ont pas manqué d’interpeller la hiérarchie. «Nous lançons un appel solennel à notre hiérarchie. Nous voulons avoir le moral en percevant régulièrement nos indemnités comme le font les gendarmes. Nous voulons tout simplement travailler avec sérénité», dit l’un d’entre eux dans un enregistrement audio.

Interpellée sur la question, la Direction des relations publiques de la Police affirme que la procédure a été déjà enclenchée et que tout est mis en œuvre pour le payement des indemnités de ces agents de police de Ziguinchor. Une annonce qui fera certainement du bien à ces 150 agents de la police.