NETTALI.COM – Lors de sa dernière revue, le Fonds monétaire international (Fmi) avait recommandé la prudence dans la gestion des fonds publics.

«Nous constatons que les recettes qui ont été constatées jusqu’en fin septembre (2018) sont sensiblement inférieures à ce qui était attendu dans la Loi de finance rectificative qui a été approuvé par le parlement. Les estimations font état d’un manque à gagner sur les trois (3) derniers mois de l’ordre de 100 milliards de francs Cfa. Le gouvernement doit impérativement resserrer les dépenses et exécuter de façon très serrée le budget pendant les 3 derniers mois de l’année. Nous estimons que le manque à gagner en fin décembre sera de 115 milliards de francs Cfa», avait soutenu Lazare, le chef de mission du Fmi dépêché au Sénégal, alertant ainsi le Sénégal sur les montants faramineux dépensés pour l’achat d’armes au cours d’une conférence de presse.

En effet, l’Etat venait de se doter de chars et d’avions qui avaient grevé le budget national.

Mais cette alerte du Fmi n’a pas empêché le Sénégal de poursuivre ses commandes. Il vient, en effet, de se doter de 2200 Fusils M4A1 auprès de la firme américaine Colt. Le montant du marché, passé par entente directe, tournerait autour d’un milliard de Fcfa.

L’information a été ébruitée par le site américain «Defense visual distribution service». Une trentaine de militaires sénégalais ont  d’ailleurs fait le déplacement Aux Etats-Unis, dans le cadre du volet après-vente pour une initiation au maniement de ce type d’arme qui peut faire beaucoup de dégâts.