NETTALI.COM – Abdou Faye, une des personnes arrêtées avec “Boy Djinné”, a perdu la vie au commissariat central. Il se serait suicidé. Pour l’instant, la police n’a pas encore communiqué sur les circonstances de ce drame. Mais, selon Seydi Gassama, défenseur des droits humains, la responsabilité de la police est engagée dans ce décès.

«La responsabilité de la police est engagée et il faut enquêter pour faire la lumière  sur les circonstances dans lesquelles cette personne a pu se suicider», a déclaré le patron d’Amnesty Sénégal.

«Quelqu’un qui est  gardé à vue, est censé être à la vue de la police qui doit non seulement le surveiller dans cette chambre de sûreté mais elle doit aussi s’assurer qu’il n’y entre avec  un élément  qui puisse lui faire du mal, y compris de se suicider par pendaison», indique-t-il.

Pour le “droit de l’hommiste”, une telle situation «est quand même assez curieuse et regrettable». Il espère qu’une enquête sera ouverte pour déterminer les conditions dans lesquelles cette personne a dû se suicider dans cette cellule de sûreté du commissariat central.