NETTALI.COM- Le Syndicat des travailleurs de la justice en grève depuis le 15 juin 2020 peut compter sur le soutien de l’Union démocratique des enseignantes et enseignants du Sénégal (UDEN). L’organisation charge le ministre de la Justice et invitent le président de la République à mettre ce dernier ” hors d’état de nuire”. 

Dans un communiqué, l’Union démocratique des enseignantes et enseignants du Sénégal ( Uden) exprime toute sa solidarité aux camarades du SYTJUST engagés depuis des semaines dans un combat pour la matérialisation des accords dûment signés avec le gouvernement du Sénégal.

Ce faisant, elle se désole que le ministre de la justice ” mette des entraves à l’application desdits accords ayant fait l’objet de décrets pris par le président de la République”.

C’est pourquoi, ” devant ce qui a tous les airs, au mieux d’un sabotage et au pire d’un refus d’obtempérer aux injonctions de la première institution de l’État, l’UDEN interpelle le président de la République afin qu’il mette hors d’état de nuire son ministre de la justice qui, bizarrement, ne fait rien pour apaiser le climat de travail dans le secteur”.

En outre, l’organisation syndicale dit ” s’indigner que dans ce contexte déjà suffisamment conflictuel, où le ministre de la Justice cherche à envenimer la situation en menaçant le secrétaire général du SYTJUST, de radiation pour abandon de poste”.

Justifiant leur soutien par leur appartenance à l’Unsas, les enseignants annoncent ” qu’ils se réservent bien le droit de s’associer à toute action définie au sein de la centrale ou en synergie avec d’autres syndicats et au-delà avec tous ceux qui sont épris de justice et de vérité, afin que soit mis fin aussi bien à l’entêtement injustifié de monsieur le ministre de la Justice à entraver la mise en application des décrets qu’à sa volonté de diversion en faisant peser une menace de radiation sur la tête du camarade secrétaire général du SYTJUST, Ayé Boun Malick Diop”.