NETTALI. COM-  En visite ce dimanche au  domaine du milliardaire Babacar Ngom à Ndingler, quatre députés ont eu un accueil particulier. Un vigile du site  a pointé son arme sur eux et les a sommés de vider les lieux.

Les députés étaient partis sur le terrain constater de visu la situation afin de tenter une médiation entre les populations de Ndingler et Babacar Ngom. La parlementaire libérale Mame Diarra Fam a raconté à EnQuête l’incident.

“Ce matin, dit-elle, comme tous les jours, en bons parlementaires, on est parti s’enquérir de la situation qui prévaut à Ndingler, rencontrer les populations, pour ensuite rencontrer Babacar Ngom, afin de faire une médiation entre les deux parties. Arrivés sur les lieux, on n’a vu presque personne. A un moment donné, un gars est sorti et m’a demandé : ‘Madame, qui êtes-vous ?’ J’ai répondu : ‘Monsieur, nous sommes des députés.’ C’est là que j’ai sorti ma carte professionnelle pour lui dire que nous sommes venus voir le terrain dont on parle partout dans le pays. Et puisque nous avons déjà vu le terrain, nous allons retourner à Dakar pour essayer de voir Babacar Ngom. Il s’est retourné pour aller dans un hangar où on dit que ce sont les vigiles qui y sont. Le député Abdou Aziz Diop était au téléphone”.

Quelques minutes plus tard, le gars est sorti et s’est dirigé directement vers lui. Nous autres étions à l’écart avec les honorables députés Mamadou Diop Decroix et Mor Kane pour discuter d’éventuelles solutions à apporter à la situation, quand j’ai vu l’homme interpeller Abdou Aziz et marcher vers lui, alors que ce dernier tentait de s’expliquer. Puis, il a sorti son arme pour le faire sortir du terrain, en le tenant par la main gauche pendant qu’il tenait encore son téléphone qu’il utilisait pour discuter avec une connaissance qui maîtrise le dossier. J’ai couru vers eux pour expliquer au vigile qu’il n’avait aucune raison de pointer son arme sur un député qui vient faire son travail. J’ai même touché l’arme et je sais que c’est une arme en fer“, mentionne-t-elle encore.

La députée de poursuivre: ” Donc, si au Sénégal, même un vigile gardant juste des terres qui sont dans une situation de litige, se permet d’avoir une arme sur lui ? Alors là, il y a des interrogations à se poser. Parce que je ne pense pas que c’est monsieur Babacar Ngom qui a fourni cette arme au vigile pour tirer sur les populations. Ça ressemble à ça, parce qu’il y a la peur qui règne dans ce village. Aucun villageois n’était sur le terrain. Donc, les populations ont même peur d’entrer dans leur propre village. Dans un pays qui marche normalement, dans une démocratie, il est temps que le Président et le ministre des Forces armées se ressaisissent, parce que ça, c’est jouer avec la conscience des autres. Cette arme n’était pas destinée à Abdou Aziz Diop, ni à Mamadou Diop Decroix ni à Mor Kane, encore moins à Mame Diarra Fam. Mais cette arme est bel et bien destinée à la population de Ndingler“.

Nous sommes passés à la brigade de la gendarmerie de Mbour pour faire une déposition et leur dire de prendre les dispositions nécessaires. Ça ne doit pas être étouffé. Nous avons laissé à Ndingler une population qui est dans une peur bleue, parce que dans ces champs-là, il y a des hommes armés. Ce qui est anormal ’’ a conclu Mame Diarra Fam.