NETTALI.COM – Le président de la structure Gaston Productions a décidé de jouer au sapeur-pompier, pour relancer la lutte avec frappe dont la saison est encore compromise par la pandémie de Covid-19.
Un deuxième come-back survenu après le retour en prison de Luc Nicolaï et la démission d’Aziz Ndiaye, donne à l’ex-président du Ndiambour de Louga l’occasion de retrouver ainsi sa force d’antan.

Gaston Mbengue enfile de nouveau son manteau de promoteur de combats de lutte avec frappe. Il l’a fait savoir le vendredi dernier, dans une interview accordée au journal “Sunu Lamb”.
Gaston Productions a décidé de faire son retour dans l’arène, pour accompagner mes frères promoteurs et lutteurs. Nous voulons aussi redonner à la lutte une nouvelle dynamique, dans le but de freiner la mauvaise intention des fauteurs de troubles, en offrant aux amateurs l’opportunité de vivre leur passion“, a-t-il dit.

Le Lougatois avait également décliné sa feuille de route pour la prochaine saison (2020-2021. Il envisage ainsi d’organiser des confrontations de haute facture entre les Vip (les grands lutteurs) et les espoirs (ceux de l’antichambre de l’élite). Sauf changement au cours des négociations, des affiches XXL opposeront Balla Gaye 2 à Boy Niang, Gris Bordeaux à Sa Thiès, Eumeu Sène à Bombardier et Tapha Tine fera face à Reug-Reug.

Mais Gaston ne veut pas être surpris par d’éventuels désistements de grosses cylindrées. C’est pourquoi il a concocté un plan B pour suppléer certaines stars.

J’ai certes fait des propositions, mais je ne fais de fixation sur aucun lutteur. Si Tapha Tine ne veut pas de Reug-Reug, je vais l’écarter. Il pourra alors négocier avec d’autres promoteurs. Je n’ai pas de temps à perdre“, a-t-il confié à ” Sunu Lamb”, Yékini Junior, Garga Mbossé et Malick Niang sont gardés en repérage. Un super championnat de lutte avec frappe (Claf) est aussi prévu entre des lutteurs espoirs.

Le président de Gaston Productions n’est pas à son premier retour dans la lutte. Il avait réintégré l’arène en fin 2018, en montant le combat Balla Gaye 2 – Modou Lo disputé le 13 janvier 2019.
Le promoteur, ancien président du Ndiambour de Louga (Ligue 1 sénégalaise de football), avait à l’époque délaissé la lutte au profit du football. Il avait démissionné en 2017 pour se concentrer sur la gestion du club-fanion de la ville de Louga. Mais Gaston Mbengue peut être considéré aujourd’hui comme un sauveur de l’arène sénégalaise, puisque son deuxième come-back survient dans un contexte particulier.

La lutte avec frappe en eaux troubles depuis quelques années

La propagation de la Covid-19 a favorisé une saison 2019-2020 sans le moindre combat. Mais ce cas de force majeure a été précédé par la fuite des sponsors et le différend opposant le Comité national de gestion de la lutte (CNG) aux arbitres. L’arène sénégalaise est aussi quasiment orpheline de promoteurs, après l’inertie de Pape Thialis Faye et le retour en prison de Luc Nicolaï. Aziz Ndiaye, lui, a pris sa retraite la semaine dernière.
L’arrivée de Gaston Mbengue, annoncée au lendemain du départ d’Aziz Ndiaye, semble être pour lui une opportunité d’insuffler à l’arène sénégalaise un nouveau souffle.

Mais le natif de Louga est catégorique : son retour, en cette période de vaches maigres, ne saurait être synonyme d’investissement de sommes colossales.
Pour lui, ” ce qui se faisait ces cinq dernières années ne peut pas continuer“. Et cela est d’autant plus vrai que la crise de la Covid-19 est encore perceptible.

Je ne paierai à aucun lutteur plus de 100 millions”, a-t-il recadré. ” Je précise que venir en sauveur ne veut pas dire que je vais me suicider ou je vais faire des folies. Donc, ceux qui m’attendent pour faire monter les enchères peuvent aller voir ailleurs”, martèle-t-il.

Ces affiches annoncées permettront aux VIP de se refaire une santé l’année prochaine, après une saison sans combat. L’ex-Roi des arènes, Bombardier, peut prendre sa revanche sur Eumeu Sène, son bourreau de 2018. En cas de victoire, le chef de file de l’écurie Mbour aura l’occasion de reconquérir une troisième fois le titre de Roi des arènes détenu par Modou Lo. Tapha Tine et Gris Bordeaux peuvent en profiter pour rebondir, après deux saisons sans combat.

Enquête