NETTALI. COM-  Y’en a marre dénonce la violence supposée des forces de l’ordre exercée hier nuit, à l’endroit des citoyens qui n’ont pas respecté le couvre-feu.  Le mouvement demande toutefois aux Sénégalais de respecter les mesures. 

Même si la majorité des Sénégalais ont respecté la mesure de couvre-feu décrétée par le président de la République pour limiter la propagation de la Covid 19 au Sénégal, le mouvement Y en a marre a constaté “des manquements” liés au fait que des citoyens ont bravé cette mesure en restant dans la rue. Cela a d’ailleurs poussé les forces de l’ordre à bastonner certains récalcitrants.

Le mouvement Y en a marre est monté au créneau pour dénoncer la violence prétendue que les forces de l’ordre exerçaient sur les désobéissants. « Un triste attentat à la dignité humaine exécuté par ceux qui sont censés faire respecter la loi », a dénoncé le mouvement  dans un communiqué. D’après Fadel Barroe et Cie, on attendait des forces de l’ordre, en ce premier jour d’Etat d’urgence,   beaucoup de pédagogie, d’empathie pour sensibiliser les récalcitrants et les ramener à l’ordre. Cela, encore que les Sénégalais vivent pour la plupart leur première expérience d’état d’urgence.

« Le mouvement Y en a marre condamne avec rigueur cette violence et exhorte les autorités à mettre un terme aux actes de violence extrême exercés par les forces de l’ordre. Rien ne peut justifier de tels actes », indique-t-on dans le communiqué.

Selon le mouvement, les images qu’il renvoie au reste du monde n’honorent pas le Sénégal et continuent de justifier des stéréotypes sur l’Africain. Y en a marre exhorte les citoyens à s’évertuer au maximum à respecter les mesures prises par les autorités dans le cadre de cette croisade nationale contre le coronavirus.