NETTALI.COM – Le mouvement en faveur de la libération de l’ancien maire de Dakar, fait son chemin. En atteste cette mobilisation du Front citoyen pour la libération de Khalifa Sall qui a fait face à la presse, ce mardi 6 Août, pour remercier tous les Sénégalais ayant signé sa pétition. 

Si beaucoup de titres de la presse ont évoqué la probable libération de Khalifa, à la veille de la Tabaski, le Front citoyen Pour la Libération de Khalifa Sall qui oeuvre dans ce sens, a fait, ce mardi, une évaluation de la pétition lancée dans ce sens et entamée depuis mai 2019. Il s’est dit honoré et fier d’avoir pu récolter près de 500 000 signatures de Sénégalais d’ici et d’ailleurs.

C’est le même peuple qui s’est battu pour Macky Sall hier, qui demande, aujourd’hui, la libération de Khalifa Sall. Le peuple nous soutient
et cela nous réchauffe le coeur. Cela prouve que sa libération est une demande citoyenne, une demande sociale”, a d’emblée fait savoir le coordonnateur Abou Diallo qui renseigne sur l’unanimité que fait cette cause, soulignant au passage que tous les bords politiques, y compris l’Apr sont concernés. M. Diallo pense même qu’une grâce présidentielle serait “un acte fort” qui permettra l’avancée du dialogue national et sera aussi un facteur d’apaisement de l’espace socio-politique.

Même son de cloche chez Alioune Tine d’Afrikajom qui pense que “cette initiative vient des citoyens, pas de la famille de Khalifa. Il le mérite, car c’est un homme simple et digne. Il n’a pas été revanchard, car il est doué d’une responsabilité citoyenne impressionnante”. Selon lui, il est temps que cet “otage” regagne sa maison. S’adressant au président Macky Sall, M. Tine d’ajouter : “Nous nous adressons au musulman qu’il est, surtout à l’approche de cette grande fête de pardon mutuel. Ce pays a besoin d’apaisement. Monsieur le Président de la République, s’il vous plait, libérez Khalifa Sall

Une pétition qui a reçu le soutien de La Plateforme des femmes leaders et les représentants du Parti démocratique sénégalais, faisant référence à un emprisonnement “purement politique“. A Thiès cette demande de libération a bénéficié du soutien du parti Rewmi et a totalisé 22 000 signataires dans cette ville.

A noter, la présence de plusieurs personnalités politiques et religieuses. Ce sont, entre autres, le médiateur de la République, l’ex-ministre Thierno Alassane Sall, le cardinal Théodore Adrien Sarr, Mgr Benjamin Ndiaye. Du côté de la société civile, Alioune Tine (fondateur d’Afrikajom), Demba Seydi (Publiez ce que vous payez) et le mouvement de Guy Marius Sagna ont répondu présents, dès les premières heures.