NETTALI.COM – Au moment où le FMI cherche un successeur à Christine Lagarde, appelée à diriger la Banque centrale européenne, c’est une âpre bataille autour de son poste.

Selon latribune.fr, l’’Espagnole Nadia Calviño, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, le Portugais Mario Centeno et le Finlandais Olli Rehn sont pressentis comme les favoris pour la direction générale de l’institution de Bretton Woods qui fête son 75e anniversaire ce mois de juillet.

La France, selon le site d’information, va coordonner les discussions afin de s’accorder sur un profil “crédible” issu de l’UE avant la fin du mois pour succéder à Christine Lagarde au FMI. « Les Américains n’ont pas remis en cause le choix d’un Européen. Mark Carney, d’origine canadienne, serait hors course », informe-t-on, par ailleurs.

Ainsi, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, a expliqué lors de la conférence de presse de clôture ce jeudi 18 juillet que Paris se chargerait de piloter les discussions entre les pays de l’UE.

« Un processus a été retenu : l’idée est de parvenir à une candidature européenne de consensus qui soit solide et crédible et qui permette à l’Europe de continuer de diriger le FMI. La France coordonnera ces efforts, car je rappelle que je ne suis pas candidat » a déclaré le ministre, qui a refusé de « jouer au name dropping, ce serait inélégant et inefficace. » L’objectif est de tomber d’accord sur un candidat de consensus « d’ici la fin du mois de juillet.»