NETTALICOM – L’administration du président américain, Donald Trump, ne badine pas avec les menaces de poursuite contre les Etats-Unis et la Procureure de la Cour pénale internationale (Cpi), Fatou Bensouda l’a appris à ses dépens. Son visa d’entrée aux Usa a tout simplement été révoquée puisqu’elle projetait de mener des enquêtes sur des exactions de soldats américains en Afghanistan.

Malgré la révocation de son visa, Fatoumata Bensouda, soutiennent des membres de son bureau, poursuivra son travail et continuera «à accomplir ses devoirs sans peur ni favoritisme».

Le bras de fer entre les Usa et Fatou Bensouda remonte en 2017,  année durant laquelle, elle a annoncé qu’elle allait demander aux juges l’autorisation d’ouvrir une enquête sur des crimes de guerre présumés commis dans le cadre du conflit afghan, notamment par l’Armée américaine.